1. QUI SOMMES-NOUS ?

Une seule et même âme

Déclaration Droits des Animaux

La Charte Unanimus

Le Blog Unanimus

La liste des Membres

Partenaires

 

2. DEFENSE ANIMALE

L'Idéal associatif : La fédération

Choisissez votre bannière

Principales associations

 

3. PROTECTION ANIMALE

LES GRANDES CAUSES

Expérimentation/vivisection

Fourrure torture

Tauromachie tuerimachie

Euthanasie de commodité

Surpopulation Stérilisation

Elevages industriels

 

4. LA LEGISLATION

en France

en Europe

Changer l'esprit de la loi

 

5. LES LEVRIERS

Les lévriers dans l'Antiquité

S.O.S. Galgos Espagne

La rubrique d'Hélène

 

6. L'EGYPTE

La momification dans l'Antiquité, thèse du Docteur vétérinaire Yves Benassy

Le carcan des animaux aujourd'hui

SPARE A LIFE ORG

 

7. MIEUX LES AIMER

LIRE POUR EUX

Livres pour les soigner et les comprendre.

ECRIRE POUR EUX

Déclaration Droits de la Vie

L'Ange Humain

Supplique pour l'Humain et l'Animal

La Nuit de la Vie

Monsieur Lechien, G. Sand

Le chien et la fleur sacrée, G. Sand

OSER REGARDER POUR EUX

La Psychopathie

La Violence

Le Drame du Taureau

Les vidéos de l'horreur

SE SOUVENIR D'EUX

Page réservée aux animaux qui vous ont le plus marqué(e).

ZOOMORPHER AVEC EUX

Votre photo totem

 

 

9. CREDITS


la vie est au-dessus des dogmes, des politiques, des religions, des philosophies, des industries...

 

 http://www.eurogroupanimalwelfare.org/legislation/legislation.htm

Le Traité de Rome, signé en 1957 par les principaux pays européens n'a pas pris en compte les animaux. Le 10 Novembre 1997, le Traité d'Amsterdam est venu amender le Traité sur l'Union Européenne et a inclus un protocole sur le bien-être des animaux. L'ensemble est devenu effectif le 1er Mai 1999. Le protocole animal est une avancée majeure car c'est la première fois dans la loi européenne que l'animal y est reconnu comme un "être sentant" "sentient being" en anglais au sens propre "éprouvant", "ressentant", donc sensible,  "capable de ressentir la peine et la souffrance, d'expérimenter un bien-être" (ou un mal être).

 

L'adjectif "sentient" en anglais vient du mot "sentir" dont je peux largement parler... étant de métier créatrice en parfumerie et initiatrice d'une méthode d'intégration psychologique des émotions liées à l'olfaction que j'ai appelée "olfactologie" avec le slogan "je sens, donc je suis" et les mots clé "sentir, ressentir, éprouver, reconnaître"...

Par malheur pour les animaux, la législation européenne est complexe et doit inévitablement s'adapter aux exigences de chaque pays comme le montrent les éléments développés sur

http://eur-lex.europa.eu/en/treaties/dat/11997D/htm/11997D.html

 

"Article 299 (ex Article 227) Ce traité s'applique aux pays suivants :

Belgique, Danemark, Allemagne, Grèce, Espagne, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Hollande, Autriche, Portugal, Finlande, Suède, Royaume Uni de Grande Bretagne et Irlande du Nord.

LES HAUTES PARTIES CONTRACTANTES,

Désirant assurer une protection et un respect améliorés pour le bien-être des animaux en tant qu'êtres "ressentants",

Se sont entendus sur le protocole suivant qui sera annexée au traité établissant la Communauté Européenne....

les domaines de la Communauté Européenne concernant l'agriculture, le transport, les politiques de marché interne et de recherche, la Communauté et les Etats Membres apporteront une totale attention à la nécessité de respecter le bien-être de l'animal TOUT EN (WHILE) les protocoles législatifs ou administratifs et les coutumes des Etats membres relatifs en particulier aux rites religieux, aux traditions culturelles et aux héritages régionaux"

 

"THE HIGH CONTRACTING PARTIES,

DESIRING to ensure improved protection and respect for the welfare of animals as sentient beings,

HAVE AGREED UPON the following provision which shall be annexed to the Treaty establishing the European Community,

In formulating and implementing the Community's agriculture, transport, internal market and research policies, the Community and the Member States shall pay full regard to the welfare requirements of animals, while respecting the legislative or administrative provisions and customs of the Member States relating in particular to religious rites, cultural traditions and regional heritage."

 

Animaux de compagnie

Tous les textes de lois sur le site de la Commission Européenne

http://conventions.coe.int/treaty/fr/Reports/Html/125.htm

Le 13 Novembre 1987, une "convention européenne pour la protection des animaux de compagnie" a été élaborée au sein du Conseil de l'Europe par le Comité Ad Hoc d'experts pour la protection des animaux (CAHPA) et proposée à la signature des états membres.

Lu sur le site de la Commission Européenne

"La Convention européenne sur la protection des animaux de compagnie (1987; STE 125) contient des dispositions visant à protéger les animaux de compagnie, et à établir des normes de base définissant la position et le comportement des propriétaires d’animaux de compagnie. Ces dispositions concernent l’élevage, le transport, l’hébergement, …. La Convention a également pour but de réglementer le commerce et l’élevage des animaux de compagnie, d’interdire la modification de leur apparence naturelle et de réduire le nombre d’animaux errants.

La Convention prévoit que ses Parties se réunissent au moins tous les cinq ans pour des Consultations Multilatérales en vue d’examiner l’application de la Convention, ainsi que l’opportunité de sa révision ou d’un élargissement de certaines de ses dispositions. Les Consultations Multilatérales sont préparées par un groupe de travail. Lors des Consultations Multilatérales qui se sont tenues en 1995, les Parties ont adopté des Résolutions visant à faciliter et harmoniser la mise en oeuvre d’un certain nombre de dispositions de la Convention. Pour leurs travaux, les Parties ont invité des Etats non membres du Conseil de l’Europe et collaborent étroitement avec des organisations non gouvernementales représentant les secteurs concernés: vétérinaires, éleveurs d’animaux de compagnie, associations de protection animale, spécialistes du comportement animal, etc., qui participent en tant qu’observateurs aux réunions.

 

Animaux d'élevage

http://conventions.coe.int/Treaty/Commun/QueVoulezVous.asp?NT=087&CM=8&DF=9/16/2007&CL=FRE

Trouvé sur le site de la Commission Européenne

La Convention européenne sur la protection des animaux dans les élevages (1976; STE 87) est une “Convention cadre” qui donne des principes pour l’élevage, les soins et l’hébergement des animaux, en particulier dans les systèmes d’élevage intensifs. Un Comité permanent (T-AP) composé des Représentants des Parties à la Convention, est chargé d’élaborer et d’adopter des “recommandations” plus détaillées concernant les différentes espèces pour les Parties contractantes en vue de l’application des principes énoncés dans la Convention. Suite...

 

Expérimentation animale

Textes de la Commission Européenne

Espèces les plus fréquemment utilisées : chiens, chats, furets, rongeurs et lapins, animaux de ferme et miniporcs, primates non humains, oiseaux, poissons, amphibiens et reptiles. Dossiers spécifiques disponibles. Suite...

 

Différentes conventions européennes

http://conventions.coe.int/Treaty/Commun/ListeTraites.asp?CM=8&CL=FRE

 

Ne rêvons pas. Les écrits c'est bien, dans les faits, la situation est très grave, tellement grave qu'elle met en danger la survie de l'humanité. Tous les excès que nous commettons sur les animaux nous reviennent maintenant en crises socio-économiques qui seront bientôt difficilement contrôlables. Une épidémie parce qu'on a traité des animaux pire que des déchets et ce sont des milliers d'animaux tués, des centaines de milliers. Nous assistons régulièrement à de vraies scènes de fin du monde !!! Derrière, ce sont de petites structures économiques qui ne peuvent plus continuer, doivent être subventionnées et le cercle vicieux n'en finit plus, souvent parce que la vie n'a pas été respectée.

 

Dans la pratique, chaque jour en Europe des millions d'animaux sont sacrifiés aux plaisirs ou aux activités industrielles de l'homme, à son alimentation qui est une nécessité qui n'implique aucunement la cruauté et les souffrances infligées à tous ces êtres sous prétexte que l'homme est leur plus grand prédateur.

 

Il est clair que les textes ci-dessus, après avoir ouvert les portes du respect de l'animal "être ressentant" les referment immédiatement sous couvert d'industrie, d'intérêts spécifiques de chaque pays tels que traditions (nous voyons le drame des animaux avec la corrida), les religions (comment une nation, un ensemble de nations évoluées peuvent-elles, sous couvert de religion, permettre le saignement à petit feu d'animaux sous prétexte que c'est un rite religieux ?), les besoins sociaux, culturels, les héritages régionaux qui impliquent obligatoirement à un moment ou un autre, un pays ou un autre, le besoin de sadisme que l'homme semble se trimbaler depuis la nuit des temps dans sa cervelle déviée.

 

Même la protection des animaux de compagnie est totalement insuffisante en Europe. Naissances sans véritable contrôle, ventes frauduleuses, maîtres irresponsables, abandons, maltraitances, indifférence générale aux atrocités lorsqu'il n'y a pas complicité des médias sous prétexte de mode et d'influence politique, permissivité, impunité, etc.

 

Dans l'industrie et la science tout est permis. Même si l'Union Européenne a permis de faire baisser (à condition que ce texte soit respecté) de 30  à 11 millions le nombre d'animaux sacrifiés au sadisme de certains scientifiques, c'est insuffisant. L'égoïsme humain à la base de ces sacrifices ne peut plus être toléré avec les progrès de la toxinogénomique. http://khepera.over-blog.com/article-11064477.html

 

Il faut changer l'esprit de la loi, cesser la permissivité et les dérogations quelles qu'elles soient lorsque la vie est concernée. Le développement durable, si tant est qu'il puisse encore durer tellement l'homme l'a entamé et continue de le malmener, ne se fera qu'à ce prix là. Soit nous changeons, soit nous disparaissons. Analysons notre comportement de masse vis-à-vis des animaux et rectifions le tir tant qu'il en est encore temps. Lorsque nous commencerons à respecter les animaux véritablement, pas seulement dans les écrits pour rassurer quelques bonnes âmes, alors nous commencerons à laisser une chance à la Terre de sortir du cauchemar dans lequel nous l'avons plongée sans réaliser que nous n'étions qu'un vermisseau rampant à sa surface !

 

exemple de développement durable malmené par un spécialiste du sujet habitué aux lois car ancien député et qui vient de refuser l'accès à un salon du livre à une association de défense animale alors que sa ville est 1ère ville de France amie des animaux et anti-corrida:

http://www.flowerspirit.com/massacre-mouans-sartoux.htm

http://www.observatoiremouansois.com/petition.htm

http://bruno-lang-mouans-sartoux.over-blog.com

http://www.observatoiremouansois.com/ville-anticorrida.htm

Bel exemple concret. Lorsqu'on est indifférent au sort des animaux alors qu'on se dit engagé, on ne peut pas respecter la nature. Lorsqu'on ne respecte pas la nature tout en connaissant les dangers qui guettent l'humanité entière, on ne peut pas s'engager dans la protection animale. Eternel cercle vicieux !

 

.

 

Votre souris a du pouvoir.

Mettez-la au service du Vivant.

 

"On n'a pas deux coeurs, un pour l'homme et un pour l'animal, on a un coeur c'est tout." Marguerite Yourcenar

10. DEVENIR UN VEILLEUR

Membre Actif

Signer la Charte

S'inscrire à la mailing list

Bloguer

Echanger un lien

Devenir Partenaire

 

11. ACTIONS A MENER

Faire progresser la force  de l'union, reculer la cruauté en changeant les lois.

Pétitions

Pétitions anti-corrida

Pétitions lévriers galgos

Pétitions Dauphins Japon

 

Courrier France

Courrier anti-corrida

Adresses Email

Presse Email

 

12. FAIRE UN DON

Notre site est géré entièrement par des bénévoles.  Il ne vous demande aucune adhésion à une association, aucune participation pécuniaire.

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire un don à une association partenaire.  Merci d'avance.